oissel-net-chai-a-vin-port-de-rouen-2009-smutor-j-lanier

LE CHAI À VIN DU PORT DE ROUEN (2009)

Avec des expos et un festival techno annoncés pour mars 2016, le Chai à vin du port de Rouen fait l’actu dans la presse régionale cette semaine.

Flashback
Oui, il m’arrive parfois de photographier autre chose que Oissel ! Comme ce matin de janvier 2009, où par -10°C, je rejoignais mes compères de la SMUTOR* devant cette impressionnante bâtisse pillée, abandonnée depuis 20 ans. Avant cela, le chai recevait, stockait et distribuait les vins importés d’Afrique du Nord en s’appuyant sur un réseau automatisé révolutionnaire lors de son inauguration en 1950. Pour l’historique complet, je vous invite à consulter le dossier réalisé par le Smutorien Thomas Boivin.

* SMUTOR « Seino-Marine Urbex Team Of Rotomagus » : dénomination choisie pour notre collectif – aujourd’hui en sommeil – de photographes amateurs se faisant pour spécialité l’exploration urbaine (ou urbex) des friches industrielles de Normandie.

D’autres explorations suivront certainement puisque j’ai décidé de sortir les vieux dossiers urbex.

Janvier 2009 – Session urbex dans le chai à vin de Rouen














Le chai à vin de Rouen, en vidéo
Avec une qualité certes très moyenne, ce témoignage vidéo, réalisé le même jour, nous transmet l’atmosphère unique du lieu. Entre temple et cathédrale. Il reste l’une de mes meilleures expériences urbex.